"FAT JEWELS", le fils qui n'a pu aller au bout de ses rêves.

A commenter - le 16/01/2007

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus au dessus d'eux l'autorité de rien ni de personne,
Alors c'est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

"When the fathers are accustomed to let make the children, When the wire do not hold any more account of their words, When the Masters tremble in front of their pupils and prefer to flatter them, When finally the young people scorn the laws because they do not recognize any more with the top of them the authority of nothing nor of anybody, Alors it is there, in any beauty and all youth, the beginning of tyranny."

 

                                                                                       Platon 

 



16/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres