"FAT JEWELS", le fils qui n'a pu aller au bout de ses rêves.

Le siège vide.

C'est la septième et dernière joute de la série finale pour La coupe Stanley, et un homme se rend à son siège situé près du banc des Joueurs du Canadien, et note que le siège voisin du sien est vide. Il se penche vers son voisin et lui demande si quelqu'un va occuper ce siège Vacant.

 
"Non," lui répond son voisin. "Le siège est vide"
 
"C'est incroyable", lui répond l'homme. "Quel personne est assez stupide pour avoir une place à la finale de la coupe Stanley et ne pas s'en servir".
 
Son voisin lui répond, "Et bien, ce siège m'appartient.
 
J'étais sensé y être accompagné de ma femme, mais elle est décédée.
 
C'est la première coupe Stanley que ma femme n'assiste pas depuis que nous nous sommes mariés en 1967".
 
"Euh!... Je suis navré d'apprendre cela. C'est terrible.
 
Mais vous n'auriez pas pu trouver quelqu'un d'autre, un ami, un membre de ta famille ou de celle de ta femme?"
 

L'homme fait signe de non avec sa tête. "Ils sont tous aux funérailles".


06/11/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres