"FAT JEWELS", le fils qui n'a pu aller au bout de ses rêves.

Le test des 3 passoires le 26/03/2007

   Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute
  opinion de la sagesse. Quelqu'un vient un jour trouver
  le grand philosophe et lui dit :
 
     "Sais-tu ce que je viens d'apprendre sur ton ami?
 
     - Un instant, répondit Socrate. Avant que
  tu me racontes, j'aimerais te faire passer un test,
  celui des 3 passoires :
 
     - Les 3 passoires?
 
     Mais oui, reprit Socrate. Avant de me raconter toutes
  sortes de choses de choses sur les autres, il est bon de prendre
  le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire.
 
     C'est ce que j'appelle le test des 3 passoires. La première
  passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que
  tu veux me dire est vrai?
 
     - Non. J'en ai simplement entendu parler...
 
     - Très bien. Tu ne sais donc pas si c'est la vérité.
 
     Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième
  passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m'apprendre
  sur mon ami, est-ce quelque chose de bon ?
 
     - Ah non ! Au contraire.
 
     - Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de
  mauvaises choses sur lui et tu n'es même pas certain si
  elles sont vraies. Tu peux peut-être encore passer le test,
  car il reste une passoire, celle de l'utilité. Est-il utile que
  tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait ?
 
     - Non. Pas vraiment.
 
  Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter
  n'est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ?"

***************************

  Socrates had, in antique Greece, a high opinion of the wisdom. Somebody comes one day to find the big philosopher and says to him :

 

- " Do you Know what I have just learnt on your friend?

 

- One moment, answered Socrates. Before you tell me, I would like to make you took back a test, that of 3 sieves:

 

-         3 sieves?

 

 But yes, resumed Socrates. Before telling me any sorts of things of on others, it is good to take time to filter what we would like to say.

It is what I call the test of 3 sieves. The first sieve is that of the truth. Did you verify if what you want to say to me is true?

 

- Not. I simply heard about it

 

- Very well. You do not thus know if it is the truth.

 

 Let us try to leak out otherwise by using the second sieve,

  That of the kindness. That you want to learn me on my friend, is it anything good?

 

- Ah not! On the contrary.

 

- Thus, continued Socrates, you want to tell me bad things on him and you are not even certain if they are true. You can took back maybe again the test, because there is a sieve, that of the utility. Is it useful that you teach me what my friend would have made?

 

-  Not really.

 

Then, Socrate concludes, if what you have to tell me is neither true, neither well, nor useful, why want to say it to me?"

 


 

**********************************

Vous avez apprécié

 alors pour en recevoir régulièrement,

 inscrivez-vous

ICI

C'est Gratuit !!!

**********************************



26/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres