"FAT JEWELS", le fils qui n'a pu aller au bout de ses rêves.

Mardi Gras

La neige jamais n'oublie de faire Mardi Gras son habit.

 

les origines de Mardi gras
 
Mardi gras est une fête chrétienne marquant la veille du début du carême, le carême étant une période de jeûne débutant le mercredi des Cendres (lendemain de Mardi gras) et se terminant à Pâques, soit une durée de quarante jours (durée de la retraite du Christ dans le désert).
C'est donc le jour où les chrétiens mangeaient "gras" pour la dernière fois, avant le jeûne prolongé (pour se purifier et expier ses fautes) pendant lequel la viande, les graisses et les oeufs étaient bannis. On dit que c'est le jour où l'on tuait le "boeuf gras".
Mardi gras était donc un grand jour de fête, l'occasion de faire une cure de "gras" (beignets, crêpes, viandes...). Ce jour est aussi associé au carnaval (carnelevare signifiant en génois « retirer la viande »). On se déguisait pour laisser de côté toute hiérarchie et laisser libre cours à la folie du moment...
Ce jour était de plus l'occasion de célébrer la fin de l'hiver.

le jour « J » de Mardi gras
 
De nos jours, la tradition est en grande partie respectée.
Mardi gras est le jour des crêpes et des beignets. C'est tellement bon !
C'est aussi l'occasion de se déguiser et de se défouler ! Les enfants se déguisent à l'école tandis que les grands se rendent aux bals masqués, à des soirées entre amis ou participent à l'un des carnavals organisés un peu partout dans le monde.
Le carnaval de Rio (Brésil) est bien sûr le plus célèbre. Mais on peut citer aussi Venise (Italie), la Nouvelle-Orléans (Etats-Unis), Trinidad et Tobago (Caraïbes), en France, Nice et Dunkerque, en Belgique, Tournai...
A noter qu'à la Nouvelle-Orléans, Mardi gras est l'occasion de déguster le gâteau des rois (King cake), cousin de notre galette de l'Epiphanie.



21/02/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres