"FAT JEWELS", le fils qui n'a pu aller au bout de ses rêves.

Tour du monde des soupes

ptsom.gif
Une bonne soupe bien chaude réchauffe, requinque et revigore. Mais c’est aussi un des repas les plus sains qui soient nous disent les spécialistes de la nutrition qui reconnaissent dans cet élixir de légumes un formidable concentré de nutriments.
Après des siècles de bons et loyaux services, la soupe a connu une longue période de désaffection dans les décennies d’après-guerre. Aujourd’hui, cet élixir de légumes retrouve le chemin de nos assiettes. Un retour en grâce qui coïncide avec les résultats de la grande étude Suvimax (suppléments en vitamines et minéraux antioxydants) qui réhabilite ce plat populaire et nous apprend ainsi que la consommation assidue de soupe aide à rester mince, abaisse le taux de cholestérol sanguin et diminue les facteurs de risque cardio-vasculaire.

Selon les responsables de cette étude, non seulement l’effet satiétogène (rassasiant) d’un potage de légumes au souper entraîne une consommation inférieure de calories et de graisses, mais de plus, il se prolonge une partie de la nuit tant et si bien qu’au réveil, le consommateur de soupe est talonné par la faim et qu’il prend un copieux petit-déjeuner.

Du coup, les apports énergétiques sont mieux répartis dans la journée ! Un bénéfice qui s’ajoute à d’autres : boire un bol de soupe plus de deux fois par semaine augmente les apports en vitamine C et en caroténoïdes ainsi qu’en vitamine B9 ou acide folique, fer et calcium.

La soupe est ainsi l’aliment diététique par excellence. Elle figure d’ailleurs en bonne place dans les recommandations officielles du « programme national nutrition santé ». Il est donc logique que la soupe revienne sur le devant de la scène. À condition toutefois de choisir des légumes frais issus de l’agriculture biologique, de ne pas les faire tremper et de les cuire juste le temps nécessaire.

♦ Afrique du Sud : Soupe à la papaye et à la fécule de maïs
Ingrédients : 1 livre de papaye fraîche (ou en boîte) • 1 tasse de jus d’orange ou de papaye • 1 oignon • 2 tasses de lait d’amandes • 1 cuiller à café de fécule de maïs • une demi-cuiller à café de muscade râpée • quelques feuilles de coriandre fraîche •  huile d’olive •  sel et poivre

Préparation
Faire dorer l’oignon dans l’huile. Mettre la papaye dans la poêle, avec l’oignon. Assaisonner (sel, poivre, muscade). Faire cuire, le temps que les fruits se laissent écraser à la fourchette dans la casserole. Ajouter la fécule de maïs et un peu d’eau. Remuer. Ajouter la coriandre finement ciselée. Ajouter le lait d’amande. Remuer pour obtenir une soupe onctueuse. Chauffer, sans faire déborder, pendant quelques minutes. Servir chaud ou tiède.
D’après « Recettes du Sud », de Troth Wells, éditions d’En Bas.

✔ La papaye contient de la papaïne, une enzyme qui dégrade rapidement les protéines. En thérapeutique digestive, elle permet de compenser les insuffisances des sécrétions gastroduodénales et pancréatiques. Ses propriétés laxatives légères sont également appréciées en cas de constipation. La fécule de maïs est diurétique et régulatrice de l’intestin et du foie. Le lait d’amande, très digestible, a un rôle bénéfique sur le cholestérol sanguin. Riche en protéines végétales, en acides gras insaturés (acide linoléique et acide oléique), en minéraux (calcium, potassium, magnésium et fer), l’amande est surtout une source exceptionnelle de vitamine E. C’est un diurétique léger doté de propriétés émollientes et antiseptiques intestinales.
                                                                                                 
♦ États-Unis : Crème de chou-fleur aux dés de pommes et au curry
Ingrédients : 1 chou-fleur moyen • 1 gros oignon émincé • 4 pommes, pelées et coupées en dés • 500 ml de crème épaisse • 2 cuillers à soupe de poudre de curry • une noix de beurre • 2 pincées de safran en poudre • 1 cuiller à soupe de ciboulette hachée • sel et poivre noir fraîchement moulu

Préparation
Dans une poêle à fond épais, faire fondre le beurre, ajouter l’oignon, le curry, le safran et laisser sur le feu 2 minutes en remuant. Ajouter les dés de pommes et continuer la cuisson à feu doux pendant 5 minutes toujours en remuant. Sortir du feu, égoutter et réserver. Détacher les bouquets du chou-fleur. Les plonger dans l’eau bouillante 2 ou 3 minutes (blanchir). Faire cuire à la vapeur (en cocotte-minute) 10 minutes. Lorsque le chou est tendre, le mixer avec la crème, le sel, le poivre et la ciboulette jusqu’à ce que le mélange devienne onctueux et homogène. Servir la crème de chou-fleur et garnir avec les dés de pommes.

✔ Le chou-fleur est l’un des meilleurs remèdes contre la constipation. Non seulement en raison de sa bonne
teneur en fibres, mais aussi du fait de la présence de sucres peu courants (pentanes et hexanes) qui accélèrent le transit. Sa richesse en potassium et son faible taux de sodium aident au bon fonctionnement rénal.
La pomme est connue pour sa capacité à améliorer le rapport bon entre le bon et le mauvais cholestérol. De plus, la pomme stimule la salivation et la sécrétion des sucs digestifs et ses fibres aident à régulariser le transit.
Le curry (7 épices) est réputé pour ses vertus digestives.
                                                                                                 
♦ Inde : Soupe à la tomate et au gingembre
Ingrédients : 1 kg de tomates coupées en 4 • 100 g d’échalotes émincées • 1 petit bâton de cannelle • quelques graines de cardamome verte • 2 clous de girofle • 4 gousses d’ail et du gingembre frais • 3 g de curcuma • 2 g de poudre de piment • 1 gousse d’ail en lamelles • 4 graines de thym en poudre • 35 g de ghee (beurre clarifié) • sel

Préparation
Chauffer le ghee. Ajouter cannelle, cardamome, clous de girofle. Remuer pendant au moins cinq minutes. Puis ajouter les échalotes et les faire revenir. Mixer le gingembre et l’ail avec un peu d’eau jusqu’à obtention d’une pâte homogène que l’on ajoutera au mélange. Faire revenir à feu doux. Ajouter la poudre de piment et le curcuma, les quartiers de tomates et couvrez d’eau. Lorsque les tomates sont cuites, les peler. Dans de l’huile de nigelle, faire revenir la gousse d’ail en lamelles avec les graines de thym, mélanger à la soupe. Servir chaud.

La tomate est une bonne source de vitamine C et de vitamine E qui protègent les membranes cellulaires de l’oxydation causée par les radicaux libres. Elle est extrêmement riche en lycopène, un puissant antioxydant que le corps ne peut synthétiser.
Le curcuma est antiseptique, anti-inflammatoire, digestif et facilite l’évacuation de la bile vers l’intestin.
La cardamome est efficace contre l’indigestion et les flatulences.
Le gingembre facilite la digestion et prévient les nausées.



29/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres