"FAT JEWELS", le fils qui n'a pu aller au bout de ses rêves.

Cliff Young, gagnant de la course la plus dure du monde

Cliff Young, gagnant de la course la plus dure du monde


Cliff Young, fermier de 61 ans, a gagné la course la plus dure du monde. Bon, j'avoue que je ne sais pas du tout si cette course est vraiment la plus dure du monde. Mais l'histoire est particulièrement intéressante.

Chaque année a lieu en Australie une course d'endurance de 875 km de Sidney à Melbourne. Il faut 5 jours pour la faire et les athlètes qui la parcourent suivent un entrainement spécial, athlètes tous âgés de moins de 30 ans et sponsorisés comme il se doit par de grandes marques.

Mais en 1983 prit place sur la ligne de départ Cliff Young, âgé de 61 ans, chaussés de bottes. Et lorsque la presse et les autres coureurs lui ont affirmé qu'il n'avait aucune chance de la finir, il leur a rétorqué qu'il le pouvait, qu'il avait grandi dans une ferme qui n'avait ni tracteur, ni chevaux. Et depuis sa plus tendre enfance, quelque soit le temps, il marchait et courait pour rassembler les moutons. 2 000 moutons sur 2 000 acres de terrain. Et parfois, il leur courait après pendant 2 ou 3 jours. Et il les a toujours retrouvé. Donc il ne voyait pas pourquoi il ne pourrait pas courir cette course.

Quand le départ a été lancé, Cliff se fit rapidement devancer. Et sa manière de courir a beaucoup amusé la foule et les journalistes. D'ailleurs, si quelqu'un pouvait m'aider à expliquer ce mot "shuffle". Je n'ai pas trouvé de traduction précise, juste une explication disant que celui qui "shuffle" court en ne posant pas ses pieds correctement.

Mais reprenons la course. Beaucoup ont craint pour la santé de Cliff. A savoir que pour finir cette course en 5 jours, il faut courir 18 heures par jour et dormir 6 heures. Sauf que ça, personne ne l'a expliqué à Cliff… Et au levé du deuxième jour, tout le monde découvrit que non seulement Cliff était toujours dans la course, mais qu'en plus il avait couru toute la nuit. Et le bougre avait la ferme intention de la finir sans dormir du tout.

Chaque nuit, il rattrapait ainsi son retard sur le peloton, ce qui lui permit, le dernier jour, de dépasser tous ces athlètes surentrainés et d'être le premier à franchir la ligne d'arrivée, établissant par la même occasion un nouveau record.

Et quand on lui remit la récompense, il la laissa à d'autres compétiteurs. En fait, il ne savait pas du tout qu'il y avait une récompense. Il participa encore par la suite à la course et se contenta de la 7ème place à cause d'une hanche déplacée qui ne réussit pourtant pas à l'arrêter. En 1997, âgé alors de 76 ans, il tenta de parcourir en courant le tour de l'Australie pour récolter des fonds pour les enfants sans maison. Mais il ne put parcourir que 6 520 kilomètres sur les 16 000 : le seul et unique membre de son équipe tomba malade. Et Cliff mourrut en 2003 âgé de 81 ans.

Mais sa légende perdure et sa manière de courir si particulière (le "shuffle" mode) a été adoptée par les marathoniens. Trois des derniers gagnants de cette fameuse course l'avaient adopté. Et d'ailleurs, maintenant, cette course se fait sans dormir.


 
 
                                                                                Tadam


30/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres